Les 5 de l’économie – Semaine du 3 Mai 2021

Calendrier

?? 03/05 – Indice ISM manufacturier aux Etats-Unis

?? 05/05 – Enquête ADP aux USA

?? 03/05 – Indice ISM non manufacturier aux Etats-Unis

?? 06/05 – Réunion de la Banque d’Angleterre

?? 07/05 – Rapport sur l’emploi américain 

Macroéconomie

Dans le cadre du programme Next Generation UE, la France, l’Allemagne et l’Italie ont remis la semaine dernière à la Commission Européenne les détails de leur plan de relance. L’Allemagne se focalise essentiellement sur le verdissement de l’économie et le digital, la France sur les énergies vertes et l’inclusion sociale tandis que l’Italie a présenté une allocation beaucoup plus diversifiée des ressources (prévoyant notamment des investissements importants dans la ré-industrialisation et les infrastructures). Autre marqueur important : au niveau du verdissement de l’économie, l’Allemagne fait le pari de l’hydrogène, la France des énergies renouvelables tandis que l’Italie a encore une fois une approche plus diversifiée (incluant par exemple la biomasse). Les premiers versements doivent intervenir en septembre. La France doit recevoir à ce moment-là un versement de l’ordre de 5 milliards d’euros.

Indices – Actions

La thématique de la reflation laisse progressivement place à celle du tapering dans les salles de marché (en référence à un éventuel ralentissement des rachats d’actifs de la part des banques centrales qui puisse induire un regain d’appétit au risque). A ce stade, l’hypothèse d’un tapering nous parait exagérée. Des deux côtés de l’Atlantique, les banques centrales vont maintenir un biais accommodant jusqu’à ce que la reprise économique soit suffisamment solide. De notre point de vue, ce n’est pas avant 2022 qu’un tapering pourrait intervenir du côté des Etats-Unis (contre 2023 précédemment). Mais, entre-temps, la Fed pourrait dès cet été commencer à aborder le sujet. Un regain de volatilité serait à prévoir, sachant que le VIX a déjà fortement augmenté ces dernières semaines. En revanche, la reprise européenne étant plus fragile que celle des Etats-Unis, l’hypothèse d’une modification du programme de rachats d’actifs de la BCE est peu probable à court terme. Le PEPP (programme de rachats d’actifs contre la pandémie) va aller jusqu’à son échéance de mars 2022. Une nouvelle prolongation n’est pas à exclure en fonction des tensions sur le marché. Mais il est trop tôt pour avoir de la visibilité à ce propos.

Bureau de recherche Financial & Macro Insights by BNVLT


Sculture tête bleue

Parlez-nous de votre projet

Contactez-nous