SPAK – Alerte rouge sur le marché chinois

Par le bureau de recherche économique et financière SPAK

La pression du gouvernement communiste augmente encore sur les entreprises.

Depuis l’IPO de DIDI, service de livraison chinois, sur les marchés américains, le gouvernement chinois avait annoncé la restriction d’IPO sur ces marchés et un contrôle renforcé sur la sécurité. L’administration du cyber espace Chinois (CAC) a depuis un an les sociétés tech en ligne de mire afin de protéger l’information et la sécurisation des données qu’elles possèdent. Depuis l’annulation de la cotation d’Ant Financial en novembre dernier, le gouvernement chinois a intensifié sa politique de rigueur et de contrôle sur son économie. En avril dernier, c’est Alibaba qui s’est vu infliger une amende de plus de 2 milliards d’euros pour position dominante. Et la pression du gouvernement communiste monte encore sur les entreprises.

Suspension des nouvelles inscriptions pour Tencent

Ce mardi, le géant Tencent a annoncé la suspension des nouvelles inscriptions sur son service Wechat afin de mettre à jour ses règles de sécurité et être conforme aux lois en vigueur et à venir. Il n’y a pas de limite à la volonté de contrôle du parti communiste, la Chine l’a également prouvé hier en s’attaquant au secteur de l’éducation. Le secteur du tutorat a cru rapidement ces dernières années, en particulier chez les classes moyennes qui poussent leurs enfants à rejoindre les grandes universités mondiales. Il est aujourd’hui menacé par une nouvelle politique visant à l’empêcher de générer du profit. Arrivée comme un coup de massue sur les marchés, cette nouvelle accélère la peur des investisseurs étrangers en Chine. 

Nouvelle loi sur la sécurité des données

En septembre prochain, la Chine mettra en place une loi sur la sécurité des données qui obligera les sociétés qui utilisent des données « critiques » sur ses utilisateurs à envoyer des rapports aux autorités chinoises. Par cette mesure, le gouvernement chinois montre sa détermination à contrôler fermement les informations détenues par les entreprises.

L’avis de SPAK

Notre avis : les grands chinois ont été fortement touchés depuis quelques semaines.  Plusieurs milliards de dollars de perte de capitalisation boursière rendent des entreprises comme Alibaba ou Baidu attractives. Cependant, nous mettons en garde les investisseurs sur les politiques de contrôle peu prévisibles de Pékin. Bien que certaines entreprises paraissent sous évaluées et que, sur le long terme, la Chine représente un marché en pleine croissance, elles restent tout de même un investissement risqué à court terme. La montée des tensions internationales avec les États-Unis en particulier pourraient mener à de nouvelles corrections. 


Sculture tête bleue

Parlez-nous de votre projet

Contactez-nous